Accéder au contenu principal

Articles

006 - Portraits

Recueil de poésies en 41 textes en vers, évoquant des 'coups de coeurs' de son auteur pour des pesonnages réels ou virtuels qui ont marqué positivement sa vie.

http://www.thebookedition.com/fr/portraits-p-347034.html


Extrait :
Dédicace
T out au long de ma vie, dans les joies et les peines, je vous ai rencontrés, un jour, une semaine, hommes, femmes, animaux, que sais-je d’autre encore, mais vous avez marqué jusqu’aujourd’hui encore votre empreinte bénie d’une façon durable.
Je garde dans mon cœur chacun de vos visages. Je vous trouve en tous points tellement admirables que j’ai voulu ici, vous rendre cet hommage en quelques lignes brèves et néanmoins sincères.
Lectrice, ami lecteur, en feuilletant ces pages, je te souhaite que vienne en ton cœur des visages, ceux que tu as connus, toi aussi dans ta vie, et à qui tu désires simplement dire Merci.

C’est aussi terminer, avec reconnaissance, sans nulle nostalgie un chapitre d’enfance, que vous avez voulu préserver chaque jour, témoignag…
Articles récents

005 - Clair Obscur de Daniel Dubourg lu par Ariane Perdigal

UN LIVRE DE DANIEL DUBOURG lu par Ariane Perdigal La réalité n’a peut-être pas de frontières. Elle pourrait exister au-delà du palpable et du visible. A la fois en nous et hors de nous. Et au-delà de ce que nous appréhendons d’ordinaire, la vie fourmille de milliers d’aventures souvent éphémères qui nous effleurent ou nous habitent. Elles nous accompagnent sur le fil du rasoir, lieu de notre équilibre. Et toujours notre raison ne leur laisse pas la place qui est la leur, celle d’une part de nous-même. Le fantastique serait-il du rêve ? Rien n’est moins sûr…

https://www.association-plume.fr/contact/commande-de-livres-a-daniel-dubourg.html


1.Ariane Perdigallundi, 27 Février 2017 J’ai lu et été passionnée par…
« Clair-Obscur » de Daniel Dubourg

Attention, ce recueil d’histoires fantastiques est dangereux. Si vous commencez à le lire, vous aurez un mal terrible à vous interrompre. Ses qualités sont si nombreuses que vous serez totalement absorbés, et ne vous rendrez plus compte que le temps…

004 - L'ange et la petite fille. Un livre jeune public de François Vilquin

L'ANGE ET LA PETITE FILLE - Un livre 'jeune public' de François Vilquin
Chroniques littéraires par Martine Venelle et 'le blog de poppy'

Page extraite du 'blog de poppy'

Titre :L’ange et la petite fille Auteur : François Vilquin Maison d’éditions : The Book Edition, collection « Le p’tit pachyderme » Date de parution : Nombre de pages : 100 Prix : 15€ ISBN : 9782953992236
*** Le résumé : L’ange gardien Eléazar Hillbrand veille avec amour sur son village de Dorothée-Lès-Vallons, depuis les nuages douillets où il aime à s’étendre. Pourtant, le danger de mort que court Francesca, petite orpheline de 12 ans, va l’obliger à se réincarner, le jour de Noël. Une aventure tendre, drôle et émouvante. Mon avis :
Tout d’abord, je remercie chaleureusement l’auteur pour m’avoir fait découvrir son monde et fait parvenir cet ouvrage. J’ai de suite été séduite par la mention « conte » et par le résumé. Dans cette histoire, nous suivons Eléazar, un ange chargé de veiller sur la jeune …

003- Monique ou le miracle d'aimer - de François Vilquin

MONIQUE OU LE MIRACLE D'AIMER de François Vilquin Lecture et critique pare Ariane Perdigal

002 - L'Oiseau de Passage - Par Ariane Perdigal

002 - L'Oiseau de Passage - Par ArianePerdigalFiche de lecture par François Vilquin Quand l'amour rencontre la vie.
Ce matin-là, Hélène décide qu’elle n’ira pas à l’hôpital pour suivre son traitement habituel. Tout son être lui réclame une pause pour respirer, oublier, fuir, pour un temps, enfants et mari.
Elle fait la rencontre d’un ornithologue avec qui elle tisse des liens d’amitié et découvre une manière, nouvelle pour elle, de vivre enfin en accord avec la nature et sa personnalité. 
La journée s’écoule, et l’idée de rentrer chez elle, de retrouver les siens et les médecins lui semble soudain incongrue.
Une poignante histoire d’amour et de liberté, entre ciel et mer, avec en toile de fond le fascinant thème du libre arbitre.

Livre disponible à cette adresse
http://www.nereiah.com/odp.htm -----------------------------------------------------
Lecture par François Vilquin
Un premier roman, c'est un premier enfant, on l'a porté en soi, souvent beaucoup plus longtemps que 9 mois…
François Vilquin Un auteur autoédité...Se lancer...Pourquoi? Tout à mon bonheur, en 1981, d'avoir finalisé mon premier roman, "Monique ou le miracle d'aimer", j'ai aussitôt fait la tournée des 'grands éditeurs généralistes', persuadé qu'ils allaient m'ouvrir leurs bras dès réception de 'mon précieux' roman ! Làs ! La réalité m'a très vite rattrapé, avec cette phrase rituelle que nous connaissons tous: "Votre oeuvre est intéressante mais malheureusement, ne rentre pas dans la ligne éditoriale de notre société..." Retour case départ, et une promesse : Je n'essaie plus d'être édité ! J'écrirai pour me faire plaisir et pour faire plaisir à quelques amis... 2011 - Juillet - Facebook - Je lis qu'une auteure mal voyante a publié chez Thebookedition.com son premier roman. Clic sur le lien et me voilà à lire les explications données en page d'accueil du site. 48 heures plus tard, après obtention auprès des services …
001 Il suffit juste de quelques minutes de Martine Venelle La découverte d'un squelette d'enfant dans la maison familiale que Paul vient de vendre fait basculer sa vie ! Qui est cet enfant, et depuis combien de temps est-il enterré dans ce jardin ? Des découvertes troublantes que le jeune homme a préféré occulter quelques semaines avant la vente vont resurgir, révélant non pas un mais plusieurs secrets,qu'il devra affronter dans l'angoisse et la douleur, sans être certain qu'il pourra aller jusqu'au bout.

Voilà un livre qui dès la première page vous emmène au coeur du drame, comme dans un film de cinéma, milieu que l'auteure connait bien, et qui a déja développé sa sensibilité.

Le découpage des parties ressemble à un 'storyboard'. Point ici de phrases alambiquées, mais des mots simples, touchants, directs. On 'vit' les 'ressentis' des protagonistes, autant qu'on les 'voit'.

Régulièrement une phrase, un paragraphe vient fa…